Mission : trouver le job qu’il vous faut

MISER SUR L’AUTHENTICITÉ POUR ATTIRER LES BONNES OPPORTUNITÉS (ET ÉVITER LES AUTRES)

Le saviez-vous ? Un employeur à l’affût de la personne idéale pour un poste suit à peu près le même processus que lors d’un achat. Il prend conscience d’un besoin de compétences dans son entreprise et évalue différentes options. Pour retenir son attention, un impératif : lui faire comprendre très rapidement et sans effort comment votre proposition répond en tous points à son besoin. L’employeur doit ensuite placer suffisamment de confiance en le produit – votre travail – et en son fournisseur – vous – pour s’engager à vous… engager.

Votre job : faciliter la tâche de votre employeur idéal dans ce processus décrit dans le modèle de marketing de l’entonnoir des ventes.

Mais alors ?! Les personnes en recherche d’emploi s’assimilent-elles donc à des marchandises ? Surtout pas! La comparaison avec un simple achat s’arrête là. Dans un engagement réussi, l’employeur et l’employé se choisissent mutuellement. Ils signent le véritable engagement d’une relation bénéfique aux deux parties

QUE CE SOIT POUR RÉALISER UNE TRANSITION PROFESSIONNELLE OU POUR AMORCER LE PROCHAIN PAS DE SA CARRIÈRE, LE CIBLAGE SOIGNEUX PRIME SUR LA QUANTITÉ

S’entêter à présenter une image « idéale » sans qu’elle vous corresponde réellement est contre-productif à moyen-long terme. Une image déformée de vous-même attire des personnes et des situations associées… à cette personne que vous n’êtes pas vraiment ! Dans un tel contexte, difficile de montrer le meilleur de vous-même. 

Je vous donne un exemple. Expert reconnu, Pierre s’est pourtant lassé de son travail au moment où il donnait tous les signes extérieurs de réussite et de progression dans sa carrière. Il a ressenti le besoin de changer d’air. Pierre a toutefois évité le piège d’essayer de « se vendre » à tout prix. Comment ? Il a mené une démarche d’introspection ; il a appliqué les principes propres au design de carrière. Il s’est demandé : 

  • Qu’est-ce que j’observe dans ma situation professionnelle ?

  • Qu’est-ce que je veux vraiment ? 

  • Quelles sont mes sources de motivation ?

  • Quelles sont mes plus-values ? 

  • En fait, qu’est-ce qui me nourrit vraiment sur le plan professionnel ? 

Bilan : d’une part, Pierre est efficace, il maîtrise son sujet et accomplit avec brio les tâches qui lui sont confiées. Il aime se rendre utile à ses collègues et prodigue des conseils sur ses points d’expertise. D’autre part, il s’ennuie dans les comités « stratégiques » auxquels son employeur l’a convié, pour le soutenir dans sa progression. Cela ne le nourrit pas. Pierre a osé être clair sur ce qu’il aime faire, ce qu’il fait le mieux. En récompense de ce travail d’introspection, il a pu faire valoir ses compétences dans un poste qui lui correspond. Il a ainsi retrouvé plus de satisfaction au quotidien. 

Commencez par renoncer à présenter un idéal et soyez authentique. Vous attirerez ainsi les opportunités qui vous correspondent vraiment. Risquez-vous de repousser certaines occasions ? Oui, mais, au final, celles qui n’auraient de toute façon pas abouti pour vous. Éloigner celles-ci engendre donc autant de valeur que d’attirer les bonnes.

L’ÉCOUTE DE SOI ET L’HONNÊTETÉ PERMETTENT NON SEULEMENT DE CHOISIR LES BONNES CIBLES, MAIS ÉGALEMENT DE TROUVER DES STRATÉGIES POUR ÊTRE EFFICACE AVEC SES FAIBLESSES.

Attention : je ne vous dis pas de proclamer tous vos “petits défauts” haut et fort. Toutefois,  en être conscient et savoir expliquer votre mode de fonctionnement convainc et rassure un employeur potentiel.

Pour ma part, je suis un papillon. J’aime démarrer de nouveaux projets, imaginer des solutions aux problèmes et apprendre en continu. Face à une tâche “sur commande”, j’apporte peu de valeur ajoutée. J’ai mis du temps à l’assumer et à renoncer à tout faire moi-même. Pourtant, une fois le pas franchi, j’ai gagné en efficacité. Dans mon cas, cela passe par déléguer ou “outsourcer” les tâches hors de mes compétences clés, pour éviter le piège de la procrastination.

VOTRE IMAGE DE MARQUE EST LE MEILLEUR FILTRE À OPPORTUNITÉS

Votre “image de marque” ? C’est ce que les gens disent de vous lorsque vous quittez la salle. 

Chacune et chacun en a une. Que vous le vouliez ou non. Autant en prendre conscience et s’en préoccuper. 

Le premier point de contact avec un employeur potentiel est souvent en ligne, néanmoins, votre image de marque se décline à plusieurs niveaux :

  • Celui de vos actions au quotidien ;

  • Celui de vos supports de communications ;

  • Celui de vos traces sur le web, y compris celles du domaine privé.

À quand remonte le dernier audit de votre présence en ligne ? 

Les différents lieux d’expression de votre image de marque manquent d’alignement ? Cela se ressent et peut se retourner contre vous. La puissance de la communication authentique s’exprime lorsque vous êtes pleinement aligné ; votre force maximale peut se révéler. Dans les arts martiaux, c’est le principe du shivari (casse). Par un savant dosage de puissance, de technique et de concentration, l’athlète parvient à briser un objet sans autre arme qu’une partie de son corps. 

De la même manière, la démarche du design de carrière apporte de la valeur. Elle se base sur une phase initiale de (re)découverte et d’expression de sa marque personnelle, pour la communiquer efficacement, et mettre en place une stratégie cohérente pour atteindre vos objectifs personnels.

Alors, prêt à placer l’authenticité en tête dans vos démarches de carrière ? Parlons-en!